DÉCOUVREZ L'UNIVERS D'ALAIN SCHROEDER
KUSHTI

Immergez-vous dans ses œuvres en cliquant sur les images ci-dessous. Vous pouvez voir l’ensemble des spécifications techniques (nombres d’exemplaires, formats, finitions et prix) de celles-ci en téléchargeant ce PDF.
Une de ces œuvres vous intéresse? Cliquez ici pour nous en dire plus!
Le choix des formats, des supports et des finitions proposés pour chaque œuvre sont le fruit d'une réflexion et d'un échange avec l'artiste.
Ils ont été sélectionnés avec soin afin de vous proposer une impression Fine Art qualitative et respectueuse de l'œuvre.

Les œuvres de cette galerie sont disponibles dans les formats et supports repris ci-dessous.
ÉDITION LIMITÉE: 
6 exemplaires tous formats confondus.

DESCRIPTION:
- Impression pigmentaire Epson P8000 Ultrachrome HD
- Papier Hahnemühle Fine Art Baryta 325 g/m²
- Support de finition1: Contrecollage Dibond (suspensions comprises)
- Support de finition2: Caisse Américaine Noire (suspensions comprises)

PRIX ET FORMATS:
Le prix des tirages montés ou encadrés varie entre 900€ et 5000€ pour des formats allant de 60 x 40 cm à 120 x 80 cm.
Pour plus d’informations sur les formats, types de supports, types de finitions et les prix détaillés merci de télécharger le PDF disponible sur ce lien. (Autres formats ou supports disponibles sur demande, n’hésitez pas à nous contacter).
Pour acquérir une des œuvres d’Alain Schroeder, cliquez ici.

Tous les prix s'entendent TTC.
Les frais de port sont offerts pour toute livraison en Belgique.
_____
ALAIN SCHROEDER - KUSHTI
Le Kushti est la forme traditionnelle de la lutte indienne et est pratiquée dans un type de gymnase particulier appelé Akhara.
Vêtus seulement d'un pagne bien ajusté, le langot, les lutteurs ou pelwhans s’entraînent dans une fosse remplie de terre; de l’argile souvent mélangée avec du sel, du citron et du ghee (beurre clarifié).
La règle pour gagner est simple. Les deux épaules doivent toucher le sol. Les rituels religieux de préparation sont aussi importants que la lutte elle-même. À l'intérieur et autour de l'arène, la statue du dieu-singe Hanuman est l'objet de litanies et de prières quotidiennes.
Le Kushti c’est aussi et surtout un mode de vie qui perpétue une tradition où chaque combat est une quête spirituelle et qui exige une discipline rigoureuse comme dans tous les arts martiaux. Pendant de longues périodes (entre 6 et 12 mois, parfois plus), les lutteurs en formation se consacrent corps et âme au Kushti dans une existence spartiate.
A la fin d'une séance d'entraînement, les lutteurs se reposent contre les murs de l'arène et couvrent leurs têtes et leurs corps avec de la terre pour absorber toute la transpiration et éviter de prendre froid. Cette cérémonie de relaxation est complétée par des massages pour soulager les muscles fatigués et faire preuve de respect mutuel.
Ces massages, qui nécessitent un contact étroit entre les hommes, créent une atmosphère d'unité sociale tandis que la terre de l'Akhara tonifie l'organisme et empêche les maladies. Vivre ensemble favorise la camaraderie, la solidarité et la fraternité dans cet univers où le temps semble s'être arrêté.
Aujourd'hui, la pratique du Kushti est en déclin en Inde. Les jeunes délaissent les pratiques traditionnelles pour les sports mondialisés comme le football et le cricket. Kolhapur et Varanasi sont les rares villes où ce sport reste populaire et où, durant la saison, des compétitions sont fréquemment organisées.
Le Kushti est également pratiqué en Iran, au Pakistan, en Afghanistan et sous une autre forme en Turquie et en Afrique.

Vous pourriez également apprécier

Back to Top