​​​​​​
bert van pelt
FRAMES
Des corps nus posent à travers des formes géométriques. Ces formes fonctionnent comme premier cadre. Le deuxième est celui du viseur de l’appareil photo de l’artiste. Les poses prises par les corps sont en parfaite harmonie avec la géométrie des formes. Rigueur et force s’opposent à la douceur.
CONFUSION
Dans la série « Confusion », l’artiste propose un univers dans lequel des corps de chair et de marbre se confondent. La signification donnée par le sculpteur est détournée vers la beauté et le désir. La confusion s’accentue davantage grâce à la technique d’un tirage pigmentaire. L’artiste ne cherche pas le corps parfait. Au contraire, l’usure de la pierre et les imperfections du corps humain unissent les deux sujets pour ne faire qu’un.

Symbiose entre corps de marbre et corps de chair.
Beauté et désir, sujets universels et éternels.
L'œuvre sur l'œuvre ou l'œuvre détournée?
Le temps écoulé depuis l’Antiquité, sublimé, figé dans des tableaux photographiques.
Qui prend vie? L'œuvre?
L'homme à l'image de l'œuvre?
Qui désire qui? Qui envie qui? Qui est qui?