J.G.Foliveli

Si je me focalise pour l'instant sur la bande dessinée et l'illustration, je ne mets pas de barrière entre les moyens d'expression.
Tous mes travaux sont marqués par le non-humain. J'ai grandi dans le Quercy, une région préservée et très peu peuplée du Sud-Ouest de la France, dans une atmosphère de concentration et de silence, où les églises romanes désertées, les jeunes forêts, les vallées, les ruisseaux, le vent et le soleil ont longtemps formé pour moi le seul monde connu tangible.
Tout le reste, ces histoires humaines, dans les livres, à la télé, puis sur ordinateur, c'était vaporeux, virtuel, d'une existence douteuse.
Je cherche à donner la parole à ce qui n'en a pas.
Transmettre cette empathie que j'ai toujours eu pour les choses, m'identifier à elles, effacer la barrière imaginaire nature/humanité, sans tomber dans des grossièretés New-age qui occultent la froideur du monde.