orpiment

Vanitas Vanitatum

Alain Godefroid

Reines, rois, princesses et princes, dictateurs ou simples dirigeants, chefs militaires ou artistes, tous, des plus petits aux plus grands, se sont fait tirer le portrait pour peu qu’ils aient connu une certaine gloire. Tous, semble-t-il, dans l’espoir de prétendre ainsi à une gloire post-mortem éternelle. Et cela bien avant l’existence du selfie que tout un chacun s’offre aujourd’hui avec son
smartphone dans le seul but de satisfaire son égo sur les réseaux sociaux. C’est avec beaucoup de liberté, sur mon iPad, que je revisite les portraits de personnalités pas toujours sympathiques que le pouvoir a rendu fous (ou assez fous pour prendre le
pouvoir), en les caricaturant tout en conservant l’atmosphère ou la lumière des grands maîtres qui les ont peints ou photographiés, mais dans un style résolument contemporain. La vanité de notre espèce étant ce qu’elle est, j’estime qu’il vaut mieux en rire ainsi que de la vacuité des choses.

Explorez des univers similaires :

dolor sed vel, lectus amet, id, justo Praesent Sed Aliquam